À la maison, c’est facile. On a nos petites routines, nos bocaux en verre, nos sacs réutilisables. On connait les bonnes adresses et les poules de la voisine se chargent de nos oeufs quotidiens. Mais comment faire en camping ou en festival pour continuer à bien manger ? Afin de profiter des vacances avec une alimentation responsable, voici une série de trucs et astuces.

Les bonnes adresses, la base

Comme souvent, une partie de la solution réside dans la préparation. Si tu ne veux pas te retrouver perdu dans un village que tu ne connais pas, l’idéal est d’avoir un petit calepin avec les bonnes adresses : horaire du marché du coin, petits producteurs, achats à la ferme…

En Belgique, des initiatives de groupements d’achats voient le jour : points de vente collectifs, coopérative de producteurs, achats de panier en ligne… Tu peux trouver facilement les repères idéaux où aller te fournir, quel que soit ton lieu de vacances.  Le site biowallonie recense toute une série de circuits courts ainsi que des listes de marchés…

Pas le temps de se préparer

Si tu es en vacances à l’étranger ou dans un village que tu ne connais pas, tu peux, aux choix :

  • Te rendre sur le site internet de la commune/mairie : les lieux et horaires des marchés y sont souvent référencés ;
  • Faire un tour à la boulangerie (ou au café) du coin pour demander aux habitants leurs bons plans concernant leur alimentation : est-ce qu’un voisin livre des oeufs ? Y a-t-il de la vente à la ferme ? Où bien manger végétarien ? … Tu trouveras sûrement des réponses ;
  • Si tu dors dans un camping aménagé, tu peux te renseigner auprès de l’accueil. Ils auront forcément un guide ou un feuillet à te fournir avec les adresses du coin. Supérette évidemment mais aussi boucher, boulanger et qui sait, petits producteurs ;
  • Enfin, n’aie pas peur de parler à tes voisins ou aux habitants. Cela peut-être des vacanciers qui sont là chaque année ou la dame qui te regarde passer par sa fenêtre. Ils sauront te conseiller les lieux à ne pas manquer pour repartir l’estomac plein.

Oui, mais les festivals dans tout ça ?

En festival, c’est parfois plus compliqué. Plus jeune, le temps des festivals était synonyme de lâcher prise (hé oui, les parents n’étaient pas là). On prônait la mal-bouffe ou en tout cas, on faisait au moins cher.

Le temps passe et nos envies changent n’est-ce pas… Heureusement, de nombreux festivals, une fois les portes ouvertes, proposent des foodtrucks alléchants et sains.

À LaSemo, c’est plus de 30 foodtrucks qui titilleront ton estomac.

En dehors des heures d’ouverture

Mais comment faire quand le festival n’a pas encore ouvert ses portes ? Là encore, internet (et la chance) pourront probablement te sauver. Qui sait, peut-être qu’un marché a justement lieu le week-end du festival, dans le village d’à côté. Il se peut aussi qu’un fermier du coin organise de la vente à la ferme. À LaSemo, on a voulu te faciliter la tâche, tu trouveras donc un marché des producteurs le samedi et le dimanche matin juste à côté des campings. L’occasion de faire tes courses pour bien déjeuner ou bien préparer ton pique-nique. Je te le promets, ça n’aura jamais été aussi facile de bien manger en faisant du camping !

Et toi, tu pars où en vacances ? Déjà des bons plans #durables ou #éco-responsables ?

Facebook Comments